Femme marchant sur le quai à la sortie du tramway Ginko
Projet

Avec le nudge, Keolis encourage les comportements vertueux

Tramway Ginko, réseau de transports opéré par Keolis à Besançon
Partager
Publié le12 DÉC. 2023
AuteurKeolis
Partenaires
    Pour encourager les bonnes pratiques dans les transports en commun et fluidifier les usages sans imposer de nouvelles règles aux voyageurs, Keolis s’appuie sur le nudge. Cette approche issue des sciences comportementales permet d’orienter les actions, en privilégiant l’incitation à la contrainte. Explication et exemples de mises en pratique.

    Définition du nudge

    C’est un « coup de pouce » qui fait du bien. Ou plutôt un « coup de coude » si l’on s’en tient à la traduction littérale du mot anglais nudge. Théorisé par le prix Nobel d’économie Richard Thaler, le nudge peut être défini comme une méthode d'incitation douce visant à influencer les comportements des individus sans recourir à des mesures coercitives ou restrictives. Cette théorie est issue de l’économie comportementale, une discipline au croisement entre économie et psychologie. Contrairement aux approches traditionnelles basées sur la sanction (ou la récompense), le nudge exploite les biais cognitifs pour orienter les choix de manière subtile. Pour cela les nudges utilisent souvent des signaux ou des suggestions indirectes qui viennent orienter les décisions des individus de manière très efficace.

    Dans le domaine des mobilités, où les comportements des voyageurs et leur usage des infrastructures influent grandement sur la fluidité des transports et le confort de tous, le nudge ouvre de grandes perspectives de progrès. En influant les décisions (position d’attente sur un quai de métro, choix de la place dans un bus, parcours lors d’une correspondance…) un nudge permet de fluidifier les déplacements, d’optimiser les temps de montées/descentes et maximise l’expérience voyageur pour plus de satisfaction. Opérateur-intégrateur de mobilité animé par la recherche de la performance, Keolis multiplie les projets « nudge » sur tous les territoires.

    Nudge : méthode douce destinée à aiguiller les usagers vers des comportements plus vertueux.
    Icône ampoule
    Alain Berthoz, Professeur au Collège de France

    Alain Berthoz

    Professeur au Collège de France

    « Notre cerveau a d’abord été programmé pour être rapide, pas pour être exact. »

    Retour sur la théorie du nudge par Richard Thaler et Cass Sunstein

    Le livre « Nudge: Improving Decisions About Health, Wealth, and Happiness » de Richard H. Thaler et Cass R. Sunstein (2008) a été le vecteur majeur de la popularisation de la théorie comportementale du nudge et de son développement dans un grand nombre de secteurs dont la santé publique, pour adopter des modes de vie sains, la protection de l’environnement et même la finance dans un objectif d’incitation à l’épargne.

    La théorie comportementale du nudge part d’un constat : le processus décisionnel humain, imparfait, est influencé par des biais cognitifs (procrastination, aversion pour le risque, conformisme social…) qui peuvent conduire à des choix irrationnels. Plutôt que de combattre ces biais, un nudge va l’utiliser à son avantage : des traces de pas vertes au sol plutôt que rouges pour indiquer le meilleur chemin, une mouche gravée au fond d’un urinoir pour « viser juste » (l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol a réduit les éclaboussures de 80 % grâce à cette technique) … On ne contraint pas, on ne limite pas les choix : on invite simplement à prendre les bonnes décisions.

    Richard H. Thaler (gauche) et Cass R. Sunstein (droite)
    Richard H. Thaler (gauche) et Cass R. Sunstein (droite)
    « Nudge: Improving Decisions About Health, Wealth, and Happiness » de Richard H. Thaler et Cass R. Sunstein (2008)

    Keolis, pionnier de la méthodologie du nudge 

    Persuadé du potentiel de suggestion par l’image, le Groupe a été pionnier dans la mise en pratique des nudges avec des cas d’usages ciblés sur les comportements liés aux transports publics : report modal, comportement civique, sécurité…   C’est aujourd’hui une démarche éprouvée avec une mise en place de tous les outils permettant de passer à l’échelle dans nos réseaux. Cette démarche de nudge unit a été travaillée avec des experts en sciences comportementales qui ont aidé Keolis à définir une méthodologie efficace et au service de la sécurité et du confort de l’ensemble des clients passagers.

    Et concrètement, quelles applications du nudge dans les transports ?

    À Caen, l’amélioration de l’accès aux transports par les personnes rencontrant des difficultés de mobilité (personnes âgées, PMR, femmes enceintes…) a été identifié par Keolis comme un frein à l’usage du réseau de bus. Une étude préliminaire tenant compte de tous les aspects de différents parcours usagers types (trajet vers l’arrêt, attente du bus, montée, validation, placement à bord, descente…) a permis de mettre en lumière des leviers de facilitation. Cette étude a conduit à la mise en œuvre du nudge pour indiquer par un marquage au sol où se situer en attendant le bus, simplifier la montée grâce à une carte-badge spécifique pour les PMR, inciter les voyageurs à céder leur place aux personnes en âgées ou à mobilité réduite via un affichage et des stickers… Ce dispositif a été perçu très positivement par les usagers et continue d’être amélioré pour renforcer son impact.

     

    Et aussi : à Lyon, pour améliorer le confort des passagers, une signalisation (vert, orange, rouge) indique aux voyageurs en attente sur le quai de la station de métro Sans-Souci, le taux de charge des différents wagons de la rame en approche. Ce système expérimenté en 2022 par Keolis Lyon améliore la distribution des usagers sur le quai, accélère les montées/descentes et homogénéise la répartition des voyageurs dans les rames.

    Nudge Caen

    Le nudge pour renforcer la sécurité des réseaux

    À Bordeaux, le tramway évolue en silence et dans un environnement apaisé où l’attention des piétons et des cyclistes se relâche. L’avertisseur sonore, actionné par les conducteurs, ne suffit pas toujours à alerter tous les passants et à garantir leur sécurité, notamment ceux qui portent un casque audio ou les personnes focalisées sur l’écran de leur smartphone. La démarche nudge engagée par Keolis Bordeaux Métropole Mobilités a abouti à l’ajout d’un signal visuel en plus de l’alerte sonore : 2 flashs lumineux blancs, positionnés en cabine et dirigés sur l’extérieur, se déclenchent en même temps que le « gong » sonore. La solution a montré son efficacité. Grâce aux nudges, les collisions ont diminué de 13 % entre 2021 et 2022, renforçant ainsi la sécurité de tous.

     

    Et aussi : Keolis expérimente sur plusieurs territoires (Gironde, Pyrénées-Orientales,…) une solution établie par une approche nudge pour inciter les jeunes à attacher leur ceinture de sécurité dans les transports scolaires. La solution s’appuie sur le principe du « Malassis » et consiste à créer une ceinture qui gêne le passager quand elle n’est pas attachée. Simple et efficace !

    À Lyon, Keolis a déployé avec Sytral Mobilités une campagne au ton décalé d’incitation au respect des règles de sécurité, pour sensibiliser les usagers aux perturbations pouvant être engendrées par la gêne à la fermeture des portes sur l’exploitation des lignes de métro. Basée sur la théorie comportementale des nudges, elle met en scène un crabe géant et un slogan humoristique à fort impact : « Si tu bloques les portes, je te pince et ça coince ! ».

    Le principe du « Malassis » mis en place par Keolis dans les bus scolaires des Pyrénées-Orientales.
    Le principe du « Malassis » mis en place par Keolis dans les bus scolaires des Pyrénées-Orientales.
    La campagne « Bip, Paf, Clic » de Keolis d'après le principe du « Malassis », dans les Pyrénées-Orientales.

    La campagne « Bip, Paf, Clic » de Keolis d'après le principe du « Malassis », dans les Pyrénées-Orientales.

    Le nudge pour sensibiliser et accompagner les voyageurs

    À Besançon, la métropole et Keolis Besançon ont conduit une expérimentation en 2022 pour inciter les voyageurs à valider leurs titres de transport. Le dispositif testé affichait des émoticônes correspondant au nombre de passagers à bord ayant validé et au nombre de passagers en situation de fraude. La diffusion de ce nudge à bord reposait sur un algorithme qui croise le comptage des montées et descentes des passagers avec le nombre de validations de titres de transport. L’objectif de ce dispositif 100% anonyme n’a pas été répressif mais d’encourager à la validation grâce à la diffusion de messages de félicitation, ou d’encouragement. La collecte des données a également permis d’identifier les endroits où la fraude est importante et de mobiliser les équipes terrain pour continuer à sensibiliser les passagers grâce à des actions de prévention et de contrôle.

     

    Et aussi : à Dijon une signalétique innovante combinant flèches colorées et pictogrammes a été expérimentée en 2022 pour encourager les usages multimodaux (tram, bus, marche à pied…) sur la place de la République, et soulager ainsi le tramway souvent saturé. 

    En Suède, Keolis a noué un partenariat avec une startup d’application bancaire pour récompenser les utilisateurs de l’app s’ils prennent davantage les transports publics, plus écologiques.

    Le nudge dynamique anti-fraude testé par Keolis dans les bus de Besançon
    Le nudge dynamique anti-fraude testé par Keolis dans les bus de Besançon
    Nudge Lyon

    Le nudge dynamique anti-fraude testé par Keolis dans les bus de Besançon.

    Incitation ou manipulation : quelle frontière pour le nudge ?

    Bien que le nudge soit souvent perçu comme une approche respectueuse de la liberté individuelle, certains en critiquent le caractère paternaliste, soulignant que la manipulation subtile peut remettre en question la notion de libre arbitre.

    Il est tout d’abord crucial de mentionner que tous les nudges ne sont pas éthiquement équivalents : certains, comme ceux que développent Keolis, peuvent être conçus pour des objectifs socialement bénéfiques, tandis que d'autres peuvent être motivés par des intérêts particuliers.

    Pour Keolis, le nudge ne constitue pas une fin en soi. Il s’agit d’un outil permettant d’améliorer le service des transports et le confort des usagers, et dont l’utilisation respecte une méthodologie parfaitement normée.

    Restez informés de toute l'actualité innovation du groupe Keolis en vous inscrivant à la newsletter