Panneaux solaires installés sur un bus
Projet

Keolis Danemark expérimente l’utilisation de panneaux solaires sur les toits des bus

Panneaux solaires installés sur un bus
Partager

Le contexte : utiliser des panneaux solaires pour favoriser une « mobilité verte ».   

Intégrer l’énergie solaire à la palette énergétique des véhicules et des infrastructures de transport en commun est une ambition partagée par de nombreux opérateurs. Le soleil est reconnu pour être une source d’énergie stable – cette technologie ayant fait l’objet d’essais approfondis et désormais considérée comme sûre. L’énergie solaire représente par ailleurs une option respectueuse de l’environnement permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre, ce qui en fait un choix évident pour répondre au besoin énergétique des véhicules et se rapprocher d’une mobilité verte. D’autant que les bus possèdent un toit large qui offre une surface souvent inutilisée. L’installation de panneaux solaires laisse entrevoir un large potentiel énergétique complémentaire.   

L’innovation : mobilité verte et expertise pointue en énergie solaire    

L’installation de panneaux solaires sur les bus permettra l’usage d’une énergie renouvelable, réduisant ainsi la dépendance aux énergies fossiles. L’enjeu principal de ce projet de mobilité résidait dans le paramétrage de la bonne configuration du système pour maximiser l’utilisation de l’énergie fournie par les panneaux solaires. C’est ce défi qui a particulièrement mobilisé les expertises des équipes techniques de Keolis et de Lectron. 

Panneaux solaires installés sur un bus

Klaus Hansen

Klaus Hansen

Account Manager chez Lectron ApS

«  Keolis Danemark a pu compter sur les connaissances spécialisées de Lectron en matière d’approvisionnement d’énergie électrique et des technologies IoT.  »

Les bénéfices : des économies de carburant et une réduction de l’empreinte carbone   

Les résultats du test mené par Keolis démontrent une économie minimale de carburant de 5 %.  Ce chiffre peut être augmenté significativement dans les pays plus ensoleillés et progressera également grâce à l’utilisation de panneaux solaires nouvelle génération. En adoptant ce système à l’échelle d’une flotte entière, le potentiel d’économie de carburant est considérable : 100 litres de diesel par mois et par bus. Au cours de la durée du test, 387 litres de diesel ont été économisés, ce qui représente une réduction d’émission de CO2 d’une tonne. 

Bus solaire

Les prochaines étapes : œuvrer en faveur d’une mobilité verte en capitalisant sur les avancées technologiques des panneaux solaires   

Ce premier test ayant été un succès, les prochaines expérimentations se concentreront sur des bus électriques et auront pour objectif d’augmenter l’autonomie et la durée de vie des batteries. Ces nouveaux tests utiliseront des panneaux solaires plus récents, capables de produire 20 % d’énergie supplémentaire. 

5 %

minimum d’économie de carburant grâce à la technologie des panneaux solaires

100

 litres

de carburant économisés par mois et par bus

1 tonne

de CO2 en moins sur le total des émissions mesurées au cours du test